“Greek Rock Revolution”, le rock grec vu de l’intérieur

By: Quentinprod

Hard times, Best music, ou comment des temps difficiles favorisent la création artistique. C’est ce que nous montre ce passionnant documentaire “Greek Rock Revolution” consacré à la scène rock stoner grecque.

Sorti en mars dernier et présenté en avant première à Thessalonique, ce documentaire passionnant sur l’émergence du rock en Grèce est vivement salué par la critique à la fois dans son pays mais aussi à étranger (il a notamment remporté le prix du meilleur documentaire au Starshine Film Festival ainsi qu’au Anaheim Film Festival). Un succès à l’image de la scène rock grecque, puisque plusieurs groupes ont su années après années séduire un public toujours plus nombreux à l’international, favorisés par des paroles en anglais. A commencer par les fameux Nightstalker, présentés comme les précurseurs du rock made in Grèce qui a su conquérir un large public hors de ses frontières dès les années 90. Un exemple loin d’être isolé, à l’instar du groupe 1000Mods, l’un des meilleurs groupes européens de stoner, que nous vous avions présenté il y a quelques mois et qui partira enregistrer son nouvel album aux USA à l’automne prochain.

Mais pourquoi le rock grec est il si populaire ? C’est pour creuser cette question que le réalisateur espagnol Miguel Cano, passionné par la Grèce depuis son année Erasmus passée là bas, est parti parcourir le pays en septembre 2018 pour rencontrer une dizaine de groupes parmi les meilleurs représentants du rock stoner grec : 1000Mods et Nightstalker évidemment, mais aussi Naxatras, Puta Volcano, Tuber, Planet Of Zeus ou encore Villagers Of Ioannina City (voir en fin d’article pour une présentation des groupes). Entre interviews et images en concert et en répétition, Miguel Cano dresse le portrait des rockeurs grecs d’aujourd’hui dans le contexte socio économique du pays.

Il n’hésite pas à faire le parallèle avec certains faits marquants dans l’histoire culturelle des Etats Unis, comme la naissance du blues au Mississipi ou encore du grunge à Seattle : pour lui l’origine de ces nouveaux courants musicaux résulte d’une longue instabilité sociale mêlée à un sentiment commun de non conformité. En d’autres termes, la crise financière qui frappe la Grèce depuis de nombreuses années a largement favorisé l’émergence de la scène actuelle : “40 ou 45% des jeunes sont au chômage, la scène rock s’est développée car on avait absolument rien d’autre à faire !” nous dit Stef Dimou le manager de Naxatras. C’est cette pression, cette anxiété, le manque d’espoir dans l’avenir, qui a boosté l’expression artistique, observe quant à lui l’un des musiciens de 1000Mods.

“L’économie grecque a été un désastre. [Cette] génération cherchait un exutoire pour s’exprimer au milieu de ces turbulences. Faire partie d’une foule plus nombreuse avec la même attitude, les mêmes pensées, les mêmes problèmes. Ce n’est pas facile de se battre seul. Vous devez faire partie de quelque chose qui est là pour vous et le Rock’n’roll est là pour nous”
Kostas Chronopoulos, directeur du magazine Metal Hammer Greece

Bien que son documentaire soit centré sur le rock stoner, Miguel Cano tient à préciser qu’il s’agit d’un essor plus global en Grèce actuellement qui ne concerne pas seulement le rock stoner. D’autres styles musicaux sont en plein développement, mais aussi d’autres formes artistiques. Le quotidien difficile des grecs a donné du sens aux artistes pour se retrouver, créer ensemble et s’exprimer chacun à sa façon dans un esprit de solidarité, d’engagement social et avec une vraie sincérité et une totale indépendance.

Greek Rock Revolution” est une belle plongée dans l’univers du rock grec vu de l’intérieur !

 

Suivez l’actu du documentaire sur sa page Facebook

 

NIGHTSTALKER

Créés en 1989, ils sont considérés comme les “papas” du rock grec, et ont permis à la scène rock nationale de se faire connaitre hors de son pays. Ils sortiront leur nouvel album “Great Hallucinations” le 4 octobre prochain, dont le clip ci dessous en est le premier single.

 

1000MODS

On vous l’a dit, 1000Mods, jeux de mot avec Chiliomodi leur ville d’origine, est l’une des références du stoner en Europe. Ils connaissent le succès avec leur tube “Vidage” en 2011. Leur quatrième album sera enregistré cet automne avec le producteur de Pearl Jam et Soundgarden. Leur passage au Hellfest de Clisson cette année a été remarqué, on espère bien les revoir sur le sol français lors de leur prochaine tournée !

 

PLANET OF ZEUS

Qualifié d’heavy rock, le groupe se forme à Athènes il y a près de 20 ans. Le succès est immédiat dès leur premier album en 2008, qui leur permet de remplir les salles du pays et de parcourir les scènes européennes à chaque nouvelle tournée (dont une tournée avec les célèbres ‘ricains de Clutch en 2015). Ils livreront leur sixième album studio le 27 septembre, porté par le single “Revolution cookbook”. D’ici là, découvrez sans plus attendre sur Deezer leur très bon “Live in Athens” sorti en novembre dernier (également dispo sur Bandcamp), issu d’une tournée passée par Paris en avril 2018 à la Maroquinerie.

 

NAXATRAS

Naxatras vient de Thessalonique et fait dans le rock psychédélique. Le trio est devenu en quelques années l’une des références du genre et brille par ses mélodies aériennes qui côtoient des grooves puissants. Leur dernier album studio “III” est sorti en 2018, suivit par live enregistré dans la même salle athénienne que leurs camarades de Planet Of Zeus. Un excellent live à découvrir sur Bandcamp.

 

TUBER

Tuber se forme en Crète et verse son rock instrumental depuis 2010 dans tout le pays. Leur dernier album, “Out of the blue” est sorti en 2017 et est à découvrir sur leur page Bandcamp.

 

PUTA VOLCANO

Le rock n’est pas qu’une affaire d’hommes en Grèce, et les athéniens de Puta Volcano sont là pour le crier haut et fort. La chanteuse Luna Stoner a fait du combo heavy rock Puta Volcano l’un des groupes montants de la scène grecque, remarqué avec son premier album “Harmony of spheres” paru en 2017.

 

VILLAGERS OF IOANNINA CITY

C’est peut être le groupe le plus original de la sélection. Le quintet originaire de la ville d’Ioannina, dans la région d’Epire dans le nord ouest du pays, rajoute à leur base stoner des sons traditionnels, notamment avec le kaval ou la clarinette. Le mélange des genres est saisissant et leur a valu les éloges de la presse spécialisée aux quatre coins du monde avec leur premier album “Riza” sorti en 2014 (disponible sur Bandcamp en écoute et en téléchargement gratuit, ainsi que sur Deezer). Une petite pépite dont on attend impatiemment la suite, une suite qui s’appellera “Age of Aquarius“.

Quentinprod
Amoureux des Balkans ! A la fois professionnel de la production de spectacles vivants, photographe de spectacles vivants, et éducateur/animateur scolaire, avide de découvertes musicales !
Quentinprod on BehanceQuentinprod on FacebookQuentinprod on Instagram

Laisser un commentaire

L’esprit Hajde

Les Balkans, l'Europe de l'Est et l'Europe centrale ? Un art de vivre pour certains, une escapade pour d'autres, une illusion pour beaucoup mais surtout une passion pour nous tous. Une passion bâtie sur des lectures, des films, des voyages, quelques liqueurs, plats, regards et baisers partagés avec des autochtones. A travers nos écrits, notre but est simplement de mettre en lumière ces peuples, des cultures et des pays proches mais finalement méconnus. On espère que le voyage vous plaira et si vous avez envie de faire partie de l'aventure Hajde, faites-nous signe ! Mentions légales Abonnez-vous à la newsletter !

The Hajde spirit

Balkans, Eastern Europe, Central Europe? A way of life for some, a short journey for other, just an illusion for many, but a passion for us, overall! Our passion is built on readings, films, travels, a few spirits, meals, glances and kisses shared with the natives. Throughout or writings, our goal, simply put, is to bring to light people, cultures and countries close to us, but unknown or misunderstood. We wish you a pleasant journey. Want to join the Hajde family? You are welcome! Don't hesitate to: contact us !

Contacter l’équipe

Retour en Haut