Hajdecouverte 01 – Rendez-vous à Szeged

By: Jerome Cid

Bienvenue dans Hajdecouverte, notre nouvelle rubrique dédiée à la visite en image des villes les plus méconnues d’Europe centrale et Orientale. Pour notre premier numéro, nous partons à la découverte de Szeged, dans le sud-est de la Hongrie.

 

Bienvenue à Szeged ! Bordée de deux rivières, à la confluence du Maros et de la Tisza, la ville est aussi à la croisée des cultures, à quelques kilomètres à peine de la Roumanie et de la Serbie, ce qui a fortement influencé son histoire.

Du carrefour commercial au centre culturel

À partir du Moyen-Âge, la ville se développe progressivement, jusqu’au point de devenir une capitale commerciale régionale, Le sel, extrait en forte quantité dans les environs, lui confère une richesse considérable qui contribue à son développement, au point de devenir l’une des plus grandes villes du sud de l’empire d’Autriche Hongrie

Il reste cependant peu de cette première cité, qui est quasiment détruite en 1879 par des crues de la Tisza particulièrement violentes. Elle est alors reconstruite dans le style Austro-Hongrois qu’elle a encore aujourd’hui, qui se retrouve notamment dans son plan de rues très rigoureux, composé de cercles concentriques.

Cette reconstruction permet aussi d’investir massivement dans la culture et l’éducation. Quelques décennies plus tard, cette dynamique se confirme avec la fin de la première guerre mondiale et le traité du Trianon, qui fait perdre à la Hongrie de nombreux territoires dans ce qui était son sud.

Le siège de l’université, sur la place Dugonics

Les institutions culturelles et universitaires hongroises qui se situaient sur ces territoires (en Serbie et Roumanie notamment) sont par conséquent contraintes de déménager. Szeged, qui est désormais la ville magyare la plus méridionale, les accueille donc. Forte de nouvelles universités, la ville est depuis lors considérée comme la capitale culturelle du pays.

La ville est depuis lors considérée comme la capitale culturelle du pays.

Où aller à Szeged ?

Piétonnisé, et rénové grâce aux fonds européens, le centre ville vaut la peine de s’y attarder. De la place Dugonics, sur laquelle trône le siège de l’université de Szeged, jusqu’aux rives de la Tisza, vous pourrez y découvrir l’un des plus beaux exemples d’architecture Austro-Hongroise du XIXè siècle.

Le centre ville de Szeged, un soir d’été

Le pont Belvarosi, qui lie les deux rives de la ville

En poursuivant votre marche, n’hésitez pas à traverser le fleuve Tisza sur le pont Belvarosi, pour vous retrouver sur la rive gauche de la ville, Ujszeged (le nouveau Szeged). Cette partie de la ville, bien moins urbanisée, a été aménagée en parcs et zones de loisirs. Une bonne idée pour se reposer suite à une longue journée de marche.

Quels sont les principaux monuments ?

Ne manquez pas l’église Votive (catholique), aussi connue sous le nom de Notre Dame des Hongrois (Magyarok Nagyasszonya dóm). Avec ses tours de 91m de haut, surplombant une ville totalement plate, vous ne pourrez de toutes façons pas la rater ! Construite entre 1913 et 1930, il s’agit là de l’un des plus beaux exemples d’architecture religieuse en Europe centrale au XXème siècle.

L’église Votive

Difficile de ne pas voir l’église Votive lorsqu’on est dans le centre ville !

Bien qu’étant désormais hongroise à 95%, la ville conserve toujours un héritage des peuples voisins, en témoigne l’église orthodoxe serbe St Nicolas. Située à quelques mètres de l’église Votive, vous pourrez y découvrir le luxe chargé typique de l’orthodoxie, conjugué à une architecture extérieure inspirée des canons d’Europe centrale.

Deux clochers côte à côte : l’église votive catholique (à gauche), et l’église orthodoxe serbe (à droite)

Des nombreux musées de la ville, le plus important est sans conteste le musée Mora Ferenc, qui aborde de manière très large l’histoire et les traditions de la ville, les thématiques allant de l’archéologie jusqu’à la culture du paprika.

Le musée Mora Ferenc

Szeged est aussi une ville réputée pour ses festivals, que ce soit pour les alcools et la gastronomie, mais aussi et surtout pour le théâtre. La place principale de la ville, située au pieds de la cathédrale, est en effet transformée chaque année en gigantesque scène, les pièces se succédant pendant quasiment un mois et demi.

Un concert de musique classique dans le centre ville

Comment aller à Szeged ?

Szeged ne disposant pas d’aéroport commercial, il faudra prendre le bus ou le train pour s’y rendre. De Budapest, compter environ 2h20 en train (un train toutes les heures). De la Serbie, quelques bus relient quotidiennement la ville à Subotica (la principale cité du nord de la Serbie).

Jerome Cid

Sur les routes des Balkans depuis près de 10 ans. Commencez à errer dans la région, vous finirez sûrement par me trouver armé de mon appareil photo.


Laisser un commentaire

L’esprit Hajde

Les Balkans, l'Europe de l'Est et l'Europe centrale ?
Un art de vivre pour certains, une escapade pour d'autres, une illusion pour beaucoup mais surtout une passion pour nous tous.

Une passion bâtie sur des lectures, des films, des voyages, quelques liqueurs, plats, regards et baisers partagés avec des autochtones.

A travers nos écrits, notre but est simplement de mettre en lumière ces peuples, des cultures et des pays proches mais finalement méconnus.

On espère que le voyage vous plaira et si vous avez envie de faire partie de l'aventure Hajde, faites-nous signe !

Mentions légales

The Hajde spirit

Balkans, Eastern Europe, Central Europe?
A way of life for some, a short journey for other, just an illusion for many, but a passion for us, overall!

Our passion is built on readings, films, travels, a few spirits, meals, glances and kisses shared with the natives.

Throughout or writings, our goal, simply put, is to bring to light people, cultures and countries close to us, but unknown or misunderstood.

We wish you a pleasant journey. Want to join the Hajde family? You are welcome! Don't hesitate to: contact us !

Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :