Les fêtes de fin d’année au Kosovo

By: Arlinda Gecaj

Petit tour au Kosovo, ce jeune pays dont l’indépendance date de 2008 a quelques traditions ancrées pour les fêtes de Noël et du Nouvel an.

Bien que l’islam soit la principale religion au Kosovo, les célébrations traditionnelles des fêtes de Noël catholiques sont une fête nationale, ce qui donne à chacun la chance d’y participer. Noël au Kosovo est fêté avec des messes aux chandelles à minuit, des fêtes de famille, des processions vers les églises, des cadeaux et des repas spéciaux.

Les catholiques de la capitale, Pristina, assistent à la messe de Noël dans la cathédrale Mère Teresa, durant la nuit du 24 au 25 décembre. L’évêque du Kosovo, Dode Gjergji, déclare la messe en albanais. Bien que les catholiques soient une minorité au Kosovo, la communauté a des liens particuliers avec Mère Teresa, une religieuse née de parents albanais de Macédoine qui a été déclarée sainte en septembre 2016.

Dans les petits villages la tradition est devenue pour la communauté catholique de se réunir dans les églises ou les maisons pour cuisiner ensemble des repas spéciaux et de boire du vin rouge. Il y aussi quelques événements organisés par l’ambassade américaine, la KFOR, l’armée américaine, etc.

Cette année a été spéciale à Pjetrshan-Gjakova, parce que toute la communauté catholique a aidé à décorer l’église, pour la rendre à couper le souffle.

L’esprit des célébrations de la fin de l’année commence en Décembre. Villes, maisons, cafés, restaurants, écoles, tout devient plus léger et plus festif. Les gens peuvent envoyer des cadeaux et souhaiter les meilleurs vœux pour la nouvelle année.

Près de 95% des personnes préfèrent célébrer la nuit du nouvel an en famille. Ils se rendent habituellement chez l’un ou chez l’autre le jour du réveillon pour leur souhaiter un vœu personnel pour la nouvelle année. Il est devenu traditionnel pour la plupart des familles de se réunir le soir du 1er janvier et d’aller dans un restaurant avec des musiques et des danses traditionnelles pour y chanter et danser toute la nuit. Puis ils passent la soirée entre le 2 et le 3 janvier avec des amis, pendant que les jeunes vont dans les bars avec de la musique internationale.

Au début des années 2000, en raison du faible niveau de l’économie dû à la guerre de 1999, les familles ne pouvaient cuisiner que du poulet, et seules les familles riches pouvaient cuire de la viande de boeuf. Aujourd’hui l’économie s’améliore, et tout cela appartient au passé.

Le dîner du réveillon dans la plupart des familles est composé de différents types de viandes, et même de fruits de mer. La seule chose qui n’a pas changé, c’est la musique. Les gens écoutent toujours des musiques traditionnelles !

Arlinda Gecaj

Laisser un commentaire

L’esprit Hajde

Les Balkans, l'Europe de l'Est et l'Europe centrale ?
Un art de vivre pour certains, une escapade pour d'autres, une illusion pour beaucoup mais surtout une passion pour nous tous.

Une passion bâtie sur des lectures, des films, des voyages, quelques liqueurs, plats, regards et baisers partagés avec des autochtones.

A travers nos écrits, notre but est simplement de mettre en lumière ces peuples, des cultures et des pays proches mais finalement méconnus.

On espère que le voyage vous plaira et si vous avez envie de faire partie de l'aventure Hajde, faites-nous signe !

Mentions légales

The Hajde spirit

Balkans, Eastern Europe, Central Europe?
A way of life for some, a short journey for other, just an illusion for many, but a passion for us, overall!

Our passion is built on readings, films, travels, a few spirits, meals, glances and kisses shared with the natives.

Throughout or writings, our goal, simply put, is to bring to light people, cultures and countries close to us, but unknown or misunderstood.

We wish you a pleasant journey. Want to join the Hajde family? You are welcome! Don't hesitate to: contact us !

Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :