La Vodka Made In Tchernobyl est Atomik !

By: Thibaut Boudaud

33 ans après l’explosion de Tchernobyl, plus grande catastrophe nucléaire du 20ème siècle, une équipe de scientifiques a créé la première bouteille de vodka à partir de plantes récoltées dans la zone d’exclusion radioactive située autour de la centrale nucléaire de Tchernobyl. 

“C’est la seule bouteille qui existe. Je tremble quand je la prends”, explique le professeur Jim Smith, soulevant avec précaution la bouteille d’alcool Atomik.

 

Une boisson radioactive ?

Baptisée ATOMIK, la boisson a été distillée selon les techniques ukrainiennes traditionnelles, avec de l’eau minérale de l’aquifère profond de la ville de Tchernobyl, à 10 km au sud du réacteur, dont la composition chimique est similaire à celle des eaux souterraines de la région française de la Champagne – et qui est également exempte de contamination. L’équipe a commencé ce projet de vodka en faisant pousser des cultures dans une ferme de la zone. Malgré une radioactivité élevée dans le grain lui-même, le processus de distillation élimine les impuretés, laissant l’esprit pur à boire.

Carte : Chernobyl Atlas Ukraine

Carte : Chernobyl Atlas Ukraine

Cet esprit artisanal est le résultat d’une étude menée par des chercheurs britanniques et ukrainiens. Ils voulaient explorer le transfert de la radioactivité vers et à partir des cultures de la région après avoir été gravement contaminées par les retombées nucléaires. Il s’agit du premier produit de consommation issu de la zone abandonnée autour de la centrale nucléaire endommagée de Tchernobyl, après 3 ans de recherches.

 

Une nouvelle économie dans la région sinistrée de Tchernobyl

La vodka Made In Tchernobyl ATOMIK n’est actuellement pas disponible à la vente, mais le professeur Jim Smith, chef d’équipe, qui a travaillé sur le projet avec l’Université britannique de Portsmouth au Royaume-Uni, a déclaré qu’il souhaitait étendre la production à une plus grande échelle afin de la faire connaître au public.

Plusieurs milliers de personnes vivent encore dans la zone de relogement obligatoire où les nouveaux investissements et l’utilisation de terres agricoles sont toujours interdits autour de Tchernobyl”, souligne le professeur Jim Smith. “Je pense que c’est la bouteille la plus importante au monde, car elle pourrait aider la relance économique des communautés vivant dans et autour des zones abandonnées“. Outre le Prof. Smith, basé à l’Université de Portsmouth, au Royaume-Uni, l’équipe derrière ce projet est composée de chercheurs qui travaillent dans la zone d’exclusion de Tchernobyl depuis de nombreuses années. Ils étudient comment le territoire s’est reconstitué depuis l’accident nucléaire catastrophique de 1986.

Notre objectif est de créer un produit de grande valeur pour soutenir le développement économique des zones situées en dehors de la principale zone d’exclusion où les rayonnements ne représentent plus un risque important pour la santé.

Le rapport a reçu un accueil favorable de la part de l’Agence nationale ukrainienne pour la gestion des zones d’exclusion. M. Oleg Nasvit, premier chef adjoint, a déclaré: “Nous nous félicitons de cette initiative visant à utiliser les terres abandonnées pour aider les communautés locales. Il est important que nous fassions tout ce qui est en notre pouvoir pour soutenir le retour à la vie normale dans ces régions tout en accordant la priorité à la sécurité.” M. Nasvit a ajouté: “J’appellerais cela un alcool de qualité supérieure – ce n’est pas typique d’une vodka plus hautement purifiée, mais a la saveur du grain et nos méthodes ancestrales de distillation ukrainiennes – je l’aime bien.

Certaines questions juridiques doivent être réglées en premier lieu, mais la société The Chernobyl Spirit Company espère commencer la production expérimentale à petite échelle de spiritueux «ATOMIK» au cours de cette année. Cette entreprise à vocation sociale souhaite créer des emplois locaux et réinvestir 75% des bénéfices dans la région de Tchernobyl. Ils espèrent utiliser les bénéfices tirés de la vente pour aider les communautés ukrainiennes toujours touchées par les conséquences économiques de la catastrophe.

La vodka artisanale est l’un des résultats d’un projet mené par le professeur Smith, un des principaux spécialistes de Tchernobyl, qui a reçu un financement pour déterminer quand et s’il est sûr de commencer à utiliser certaines des terres abandonnées pour la culture.

Le “Natural Environment Research Council” (NERC) lui a attribué 100 000 £ pour collaborer avec le gouvernement ukrainien et d’autres partenaires, notamment l’Agence nationale ukrainienne pour la gestion des zones d’exclusion, l’ECOCENTRE de Tchernobyl, l’Institut hydrométéorologique ukrainien, l’Institut ukrainien de radiologie agricole et l’Institut des sciences géologiques de l’Ukraine. Les partenaires britanniques sont l’Université de Salford et le Centre pour l’écologie et l’hydrologie.

La zone d’exclusion humaine de 4 200 kilomètres carrés située autour de Tchernobyl a été mise en place en raison des retombées radioactives chroniques consécutives à l’accident de 1986.

Le rayonnement a été détecté à travers l’Europe. Environ 300 000 personnes ont été évacués de manière permanente après l’accident.

Seriez-vous prêts à goûter cette vodka Made In Tchernobyl ?

Jardin de résidents de la zone d'exclusion de Tchernobyl, Narodychi District

Jardin de résidents de la zone d’exclusion de Tchernobyl, Narodychi District

© Photo de couverture : Université de Portsmouth

Thibaut Boudaud
Co-fondateur de Hajde, amoureux de l'Est, entrepreneur dans la culture.
Thibaut Boudaud on EmailThibaut Boudaud on FacebookThibaut Boudaud on InstagramThibaut Boudaud on LinkedinThibaut Boudaud on TwitterThibaut Boudaud on Wordpress

Laisser un commentaire

L’esprit Hajde

Les Balkans, l'Europe de l'Est et l'Europe centrale ? Un art de vivre pour certains, une escapade pour d'autres, une illusion pour beaucoup mais surtout une passion pour nous tous. Une passion bâtie sur des lectures, des films, des voyages, quelques liqueurs, plats, regards et baisers partagés avec des autochtones. A travers nos écrits, notre but est simplement de mettre en lumière ces peuples, des cultures et des pays proches mais finalement méconnus. On espère que le voyage vous plaira et si vous avez envie de faire partie de l'aventure Hajde, faites-nous signe ! Mentions légales Abonnez-vous à la newsletter !

The Hajde spirit

Balkans, Eastern Europe, Central Europe? A way of life for some, a short journey for other, just an illusion for many, but a passion for us, overall! Our passion is built on readings, films, travels, a few spirits, meals, glances and kisses shared with the natives. Throughout or writings, our goal, simply put, is to bring to light people, cultures and countries close to us, but unknown or misunderstood. We wish you a pleasant journey. Want to join the Hajde family? You are welcome! Don't hesitate to: contact us !

Contacter l’équipe

Retour en Haut