Le premier Tekke Bektashi albanais aux Etats-Unis

By: Aza

Ce n’est plus un secret, presque tout le monde connait mon intérêt et ma fascination pour le monde Bektashi. Lorsque je vivais en Albanie, je n’ai pas manqué une occasion de visiter un tekke ou une turba. Alors quand j’ai entendu parlé du premier (et unique) tekke Bektashi Albanais aux Etats-Unis, je savais que je me devais de le visiter.

IMG_20180821_121334

L’entrée du Centre Bektashi

Le premier tekke Bektashi albanais (teqe en albanais) est situé à Taylor, dans le Michigan, à environ 30 minutes de route de Détroit. Détroit et ses banlieues comptent parmi la plus importante communauté albanaise de la diaspora américaine. Le Tekke a été créé le 15 mai 1954 par l’un des représentants les plus importants du bektashisme en Amérique: Baba Rexheb. En 1954, le tekke était assez différent de celui d’aujourd’hui. Lorsque Baba Rexheb et d’autres albanais membres de la communauté Bektashi ont créé le Tekke, c’était une ancienne ferme qu’ils ont restauré. Une partie de l’édifice est devenue le Tekke et le reste était encore utilisé comme ferme. C’était un bon moyen de nourrir les derviches du monastère et d’obtenir des fonds grâce à la vente de la production excédentaire. Bien sûr, plus de 50 ans plus tard, le tekke a changé. Cet automne, j’ai eu le plaisir de le visiter. Le centre Bektashi est composé d’une salle rituelle pour la prière, d’un petit musée contenant des archives, des effets personnels de Baba Rexheb, d’une bibliothèque, de la turba (tombe d’un membre du clergé Bektashi) de Baba Rexheb et d’une salle de conférence. Dans les installations du tekke, il y a des appartements que le centre loue à des albanais récemment arrivés aux États-Unis ou dans le besoin. Ces loyers contribuent au financement du centre.

IMG_20180821_121141

La turba de Baba Rexheb

Qui est Baba Rexheb ?

Je ne pouvais pas parler du Tekke sans mentionner Baba Rexheb, qui est une figure majeure du bektashisme dans son pays et aux États-Unis. Il a vraiment cherché à diffuser et à faire connaître le Bektashisme au sein la diaspora albanaise, mais aussi à le faire connaître à d’autres publics en proposant des publications accessibles en anglais et en souhaitant toujours garder le tekke ouvert à tous.

Baba Rexheb est né Rexheb Beqiri. le 18 août 1901 à Gjirokaster en Albanie. Il est né dans une très importante famille Bektashi, originaire de Gjakova et d’Elbasan, qui s’est installée dans la région de Gjirokastra. À l’âge de 17 ans, Rexheb est initié à l’ordre Bektashi par son oncle Selim Ruhi Baba, chef spirituel du teqe e Zallit. Il devient derviche à l’âge de 21 ans, puis résident du teqe e Zallit à Gjirokaster à 24 ans. Pendant 20 ans, il sert dans le teqe e Zallit et suit les enseignements spirituels de son oncle. Au début de la Seconde Guerre mondiale, Baba Rexheb combat contre les invasions étrangères (les italiens puis les allemands), mais aussi contre les communistes qui tentent de s’emparer du pays. Baba Rexheb est un partisan de Balli Kombëtar (mouvement républicain nationaliste albanais de résistance anti-italien et anticommuniste). En 1944, lorsque les communistes arrivent au pouvoir en Albanie, il est donc contraint de fuir son pays, qu’il ne reverra jamais. Il passe alors 4 ans dans un camp de réfugiés en Italie, puis au Caire, Égypte, où il est derviche au Kaygusuz Tekke sous la direction de Ahmed Surri Dede jusqu’en 1952. À la fin de 1952, il arrive finalement en Amérique.

téléchargement

Baba Rexheb

Dès son arrivée en Amérique, Baba Rexheb s’emploie à établir et à maintenir la foi du bektashisme en créant le Tekke. C’est ainsi qu’en 1953, avec l’aide financière de la communauté albanaise, il achète une ferme de 18 acres à Taylor et consturit le premier Tekke albanais Bektashi en Amérique. En 1954, le Tekke est approuvé par l’État et le derviche Rexheb devient Baba Rexheb après avoir été ordonné Baba par Ahmed Surri Dede. Baba Rexheb est alors rejoint par Baba Bajram, le Derviche Arshi et un petit nombre d’autres membres du clergé Bektashi d’Égypte et des Balkans. La mission du tekke était, et est toujours de «préserver, promouvoir et transcender notre riche culture albanaise, notre langue, notre religion, nos coutumes et nos valeurs pour notre jeune génération. Protéger la communauté albano-américaine des effets néfastes de l’ignorance, de la bigoterie, du fanatisme, de l’extrémisme et des divisions en soulignant les valeurs qui correspondent à celles de l’Amérique contemporaine ». Dans ce contexte, il décide de créer le magazine intitulé Zeri i Bektashizmës (La voix du Bektashisme) avec des articles en anglais et en albanais. Quatre numéros seulement sont publiés, mais cela montre bien le désir de rendre le bektashisme accessible à la jeune génération albanaise anglophone, ainsi qu’au grand public américain. L’œuvre littéraire et spirituelle majeure de Baba Rexheb est sans aucun doute son livre Misticizma Islame dhe Bektashizme qui fut traduit en anglais : Islamic Mysticism and the Betakshi Path  publié en 1970, qui présente de manière accessible le soufisme et son histoire ainsi que l’ordre de Bektashi à travers différents textes mystiques et des poèmes.

Baba Rexheb est décédé en 1996, laissant derrière lui un important héritage spirituel et historique tant pour la diaspora albanaise que pour l’ordre Bektashi.

IMG_20180821_130732_01

La tombe de Baba Rexheb à l’intérieur de la turba.

 

IMG_20180821_130836

A l’intérieur de la turba

Malgré la mort de Baba Rexhep, le Tekke n’a pas disparu. Aujourd’hui, le chef spirituel du tekke est le derviche Eliton Pashaj, qui m’a accueilli très cordialement et m’a présenté et fait visiter le premier tekke albanais Bektashi en Amérique. Le magazine La Voix Bektashi est à nouveau publié mais de manière indépendante. Tous deux continuent à perpétuer l’héritage laissé par Baba Rexheb, en offrant de manière très accessible à tous ceux qui souhaitent découvrir et comprendre les principes fondamentaux du bektashisme, son histoire à travers le monde et son rôle en Albanie.

Article publié originalement en anglais sur https://eworld84.com/

Aza
Sur les routes du monde de l'Albanie au Nouveau-Continent en passant par ma chère Bretagne. Passionnée par les Balkans, l’archéologie et les byrek.
Maman de The E World et collaboratrice chez Hajde!
Aza on FacebookAza on Twitter

Laisser un commentaire

L’esprit Hajde

Les Balkans, l'Europe de l'Est et l'Europe centrale ? Un art de vivre pour certains, une escapade pour d'autres, une illusion pour beaucoup mais surtout une passion pour nous tous. Une passion bâtie sur des lectures, des films, des voyages, quelques liqueurs, plats, regards et baisers partagés avec des autochtones. A travers nos écrits, notre but est simplement de mettre en lumière ces peuples, des cultures et des pays proches mais finalement méconnus. On espère que le voyage vous plaira et si vous avez envie de faire partie de l'aventure Hajde, faites-nous signe ! Mentions légales Abonnez-vous à la newsletter !

The Hajde spirit

Balkans, Eastern Europe, Central Europe? A way of life for some, a short journey for other, just an illusion for many, but a passion for us, overall! Our passion is built on readings, films, travels, a few spirits, meals, glances and kisses shared with the natives. Throughout or writings, our goal, simply put, is to bring to light people, cultures and countries close to us, but unknown or misunderstood. We wish you a pleasant journey. Want to join the Hajde family? You are welcome! Don't hesitate to: contact us !

Contacter l’équipe

Retour en Haut