« Mirad, un garçon de Bosnie » au Festival d’Avignon

By: Quentin Prod

Parmi les plus de 1500 spectacles présentés cette année dans le Off du Festival d’Avignon, coup de projecteur sur « Mirad, un garçon de Bosnie », de la compagnie l’Amin Théâtre, qui nous permet de revenir sur le conflit bosnien des années 90 et ses exilés

Créée en 2017, « Mirad, un garçon de Bosnie », jouée jusqu’en juin 2018 au Théâtre Dunois à Paris, est une adaptation scénique du texte de l’auteur néerlandais  Ad De Bont, mise en scène par Christophe Laluque et sa compagnie l’Amin Théâtre. Écrite notamment à partir de rapports d’Amnesty International, la pièce prend pour ancrage historique la guerre de Bosnie entre 1992 et 1995, mais sonne résolument actuelle et universelle.

« Un réfugié n’est jamais le bienvenu, nulle part, […] l’histoire l’a démontré si souvent »

Tel est le constat de l’oncle Djuka, réfugié en France après avoir quitté le conflit qui fait rage dans son pays. 4 membres issus d’une même famille racontent leur histoire dans un récit très documenté, bouleversant et glaçant, sur la réalité de la guerre.

Tout en apparence semblait paisible pour cette famille vivant dans l’extrême sud de la Bosnie, mais l’arrivée du conflit en 1992 fera basculer l’existence de Mirad, un garçon de 13 ans né d’une mère serbe et d’un père Musulman. Ce jour d’avril 1992 où tout bascule, où désormais leur quotidien sera fait de privations, de viol, de violence, où le gentil voisin deviendra le bourreau. Nous suivons notamment ce fils réfugié en France dans une famille aimante mais qui n’aura de cesse que de revenir au pays pour retrouver sa mère et venger la mort de ses proches, et pour enfin trouver la force de se reconstruire et de raconter leur histoire, pour ne pas oublier les plus de 100 000 morts et plus de 2 millions de personnes déplacées durant les 3 années de conflit.

La guerre s’arrête quand on s’arrête de haïr

Avec une mise en scène épurée dans laquelle des cubes blancs symbolisent tour à tour une forêt, des ruines, une route ou encore un cimetière, Christophe Laluque nous sert une pièce bouleversante dans un langage cru, qui nous plonge sans retenue dans le quotidien des populations civiles victimes de ces conflits. Elle permet aussi de mettre en lumière le tragique paradoxe de ces familles contraintes de fuir les affrontements : « pourquoi mourir lentement dans un pays étrange si l’on peut mourir tranquillement sur le seuil de sa maison ? »…Même en sécurité dans leur pays d’accueil, l’appel des racines est plus fort. Avec une résonance terriblement actuelle, ce texte d’Ad de Bont est un concentré d’humanité et d’espoir qui fera changer, c’est en tout cas le but, le regard que l’on peut porter aux réfugiés.

« Mirad, un garçon de Bosnie », se joue chaque jour du 6 au 27 juillet (relâches les dimanches 8, 15 et 22) à 14h au Théâtre Artéphile.

Avec Serge Gaboriau, Robin Francier, Chantal Lavallée, Céline Liger.

Infos sur ce lien

Quentin Prod
Professionnel du spectacle vivant, passionné par les pays de l'Ex Yougoslavie ! Après des études sur les pays de l'Ex Yougoslavie j'ai repris le chemin de la production de spectacles, que j'exerce aujourd'hui via ma structure Kurt'N Productions. Je suis également photographe de spectacles.
Quentin Prod on FacebookQuentin Prod on Instagram

Laisser un commentaire

L’esprit Hajde

Les Balkans, l'Europe de l'Est et l'Europe centrale ?
Un art de vivre pour certains, une escapade pour d'autres, une illusion pour beaucoup mais surtout une passion pour nous tous.

Une passion bâtie sur des lectures, des films, des voyages, quelques liqueurs, plats, regards et baisers partagés avec des autochtones.

A travers nos écrits, notre but est simplement de mettre en lumière ces peuples, des cultures et des pays proches mais finalement méconnus.

On espère que le voyage vous plaira et si vous avez envie de faire partie de l'aventure Hajde, faites-nous signe !

Mentions légales

The Hajde spirit

Balkans, Eastern Europe, Central Europe?
A way of life for some, a short journey for other, just an illusion for many, but a passion for us, overall!

Our passion is built on readings, films, travels, a few spirits, meals, glances and kisses shared with the natives.

Throughout or writings, our goal, simply put, is to bring to light people, cultures and countries close to us, but unknown or misunderstood.

We wish you a pleasant journey. Want to join the Hajde family? You are welcome! Don't hesitate to: contact us !

Contacter l’équipe

Back to Top

Abonne-toi !

%d blogueurs aiment cette page :