Le made in Russia, une solution alternative compétitive

By: Jean Gabriel Henry

Suite aux événements de 2014 en Ukraine, qui a conduit à l’annexion de la Crimée par la Fédération de Russie, le rouble a connu une dévaluation sans précédent de sa valeur sur le marché des changes causée par la mise en place de sanctions financières décidée de manière unilatérale par les Etats-Unis et l'Europe. Cet événement a pris une telle ampleur économique que les entreprises étrangères implantées en Russie se sont posée la question en décembre 2015 du maintien de leurs activités sur le marché russe. Dans le prolongement des sanctions, la Fédération a vu dans le même temps son flux d‘IDE (investissement direct à l'étranger) fondre de manière inquiétante.

La structure économique de la Russie, héritée de 70 ans de communisme et de l'effondrement de sa production dans les années 90 est toujours marquée dans certains secteurs stratégiques (défense, aérospatiale et production d’énergie) par un contrôle strict du Kremlin. C’est pourquoi depuis le début des années 2000 le prix de l’énergie (électricité, hydrocarbure) qui est encadré par les pouvoirs publics, est l’un des plus faibles pratiqués dans les pays développés. En effet, le MWh en Russie est vendu aux particuliers à 45€ alors qu’en France, il est vendu à 150€. Cette situation est bien sûr la conséquence aussi de l’abondance des gisements d’énergie fossile sur le territoire de la Fédération qui permet de produire de l’énergie à moindre coût. Rappelons que la Russie est le premier exportateur mondial de gaz naturel et deuxième de pétrole.

La conjonction de la dévaluation compétitive du rouble et la présence d’un environnement productif particulièrement favorable offrent à la Russie des atouts certains dans la production de biens de qualité (compatibles aux standards occidentaux) à des prix extrêmement compétitifs.

Cet environnement particulier offre donc des opportunités de croissance et de développement économique durable pour les sociétés qui commercialisent des biens manufacturés russes sur le marché européen. Nous avons vu notamment les fabricants de sondes aéronautiques russes pénétrer le marché européen en proposant des produits de qualité bon marché.

De plus, il est à noter que la banque centrale russe a déclaré en 2016 qu’elle focaliserait son intervention sur la lutte contre l’inflation. En effet, à cause de l’envolée du rouble en 2015, pour essayer de consolider la position du rouble sur le marché des changes, la banque centrale russe a musclé son taux d’intérêt directeur en l’établissant en 2016 autour de 15%. Cette initiative a permis non seulement d’éviter que le rouble craque sur le marché des changes mais a contribué à faire chuter l’inflation à 4% en 2017 ce qui est un record historique sur la dernière décennie. La faiblesse d’inflation est une opportunité supplémentaire car si le rouble reste en nominal faible vis-à-vis des devises fortes (euros et dollars) elle reste stable en parité de pouvoir d’achat et pourrait même bien s’apprécier si suite aux différents programmes de QE (Quantitative Easing) pratiquée par le Fed et la BCE, l’inflation faisait son retour en zone euro et dollar.

Ainsi il semble donc que la chute du rouble favorise l’activité productive au détriment des activités de rente telles que l’immobilier locatif ou la production de biens et services pour les retraités. Il serait donc intéressant d’investir dans les grandes valeurs productives russes qui risquent de s'apprécier tant que le rouble restera faible face à l’Euro et au Dollar. En conséquence, toute activité de négoce et d’importation de produits russes en zones euro a de beaux jours devant elle.

Jean Gabriel Henry
Etudiant à l'INALCO en Hautes études internationales, plus particulièrement intéressé par la Russie et les cultures du monde Slave.

Laisser un commentaire

L’esprit Hajde

Les Balkans, l'Europe de l'Est et l'Europe centrale ?
Un art de vivre pour certains, une escapade pour d'autres, une illusion pour beaucoup mais surtout une passion pour nous tous.

Une passion bâtie sur des lectures, des films, des voyages, quelques liqueurs, plats, regards et baisers partagés avec des autochtones.

A travers nos écrits, notre but est simplement de mettre en lumière ces peuples, des cultures et des pays proches mais finalement méconnus.

On espère que le voyage vous plaira et si vous avez envie de faire partie de l'aventure Hajde, faites-nous signe !

Mentions légales

The Hajde spirit

Balkans, Eastern Europe, Central Europe?
A way of life for some, a short journey for other, just an illusion for many, but a passion for us, overall!

Our passion is built on readings, films, travels, a few spirits, meals, glances and kisses shared with the natives.

Throughout or writings, our goal, simply put, is to bring to light people, cultures and countries close to us, but unknown or misunderstood.

We wish you a pleasant journey. Want to join the Hajde family? You are welcome! Don't hesitate to: contact us !

Contacter l’équipe

Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :