Le 19 mai en Turquie, le jour de commémoration d’Atatürk, de la jeunesse et des sports

By: Charlyne Thiery

Le 19 mai 1919, Mustafa Kemal, leader de la résistance nationaliste turque, débarque à Samsun. C'est le début de la guerre d'indépendance turque. Aujourd'hui, comme chaque année, le 19 mai est célébré comme le jour de commémoration de Mustafa Kemal Atatürk.

La guerre d'indépendance

Du 19 mai 1919 au 11 octobre 1922, la « guerre de libération » (Kurtuluş Savaşı en turc) opposa l'armée ottomane, soutenue par les forces Alliées, et la résistance nationaliste turque menée par Mustafa Kemal. La guerre débuta en raison de la non-reconnaissance, par les indépendantistes, du traité de Sèvres issu de la Première Guerre mondiale, qui prévoyait le partage de la Turquie. Mustafa Kemal, accompagné de partisans, créa un pouvoir politique à Ankara en opposition aux occupants et pour l'indépendance de la Turquie.

Le 11 octobre 1922, la victoire de la résistance turque poussa les Alliés à renoncer aux clauses du Traité remis en question, et à la négociation du traité de Lausanne, en 1923. La fin de la guerre d'indépendance marqua aussi la chute du sultanat, et la naissance de la République de Turquie.

Mustafa Kemal Atatürk, symbole de la Turquie moderne

La création de la République de Turquie a été suivie d'une période de modernisation du pays, affirmant la volonté du premier Président de la République de Turquie de rompre avec le passé impérial.

Ainsi, des réformes radicales furent engagées. Dès 1922, le sultan ottoman alors au pouvoir, Mehmet IV, fut expulsé. Une démocratie représentative fut mise en place, abolissant le califat, et peu à peu, tous les membres de la maison ottomane furent déchus de la nationalité turque et expulsés du pays.

Mustafa Kemal réforme aussi bien le droit, en faisant venir en Turquie un collège de juriste occidentaux, que l'alphabet, en remplaçant l'alphabet arabe par l'alphabet latin et en y ajoutant des lettres spéciales. La société aussi fut bouleversée : la polygamie fut interdite, les hommes et les femmes devinrent égaux en droits, l'école, elle, devint mixte, laïque et républicaine, et le calendrier musulman fut remplacé par un calendrier grégorien.

Mustafa Kemal obtint son tire d'Atatürk, père de la nation en turc, en 1934, attribué par la Grande Assemblée Nationale de Turquie. A cette même époque, l'une des réformes kémalistes obligea tout citoyen turc à se doter d'un nom de famille.

L'une des réformes les plus importantes de Mustafa Kemal porta sur la laïcité. Cherchant à limiter l'influence de l'Islam, Mustafa Kemal mis en place un système de laïcité à la française ; sans chercher à interdire la religion, celle-ci doit rester dans la sphère privée.

Aujourd'hui, le culte de la personnalité

Aujourd'hui, c'est un réel culte de la personnalité qui règne autour du personnage d'Atatürk en Turquie. Son successeur, Ismet Inönü, a à l'époque fortement encouragé ce culte post-mortem, et cela dure encore aujourd'hui.

Des tableaux de Mustafa Kemal Atatürk sont présents partout, sur les devantures de magasins, dans les bâtiments publics, au sein des salles de classe... Et même les plus jeunes, ceux qui ne l'ont pas connu vivant, l'admirent.

Une loi a d'ailleurs été promulguée contre l'insulte envers Atatürk : la loi n°5816 stipule que « quiconque insulte publiquement ou maudit la mémoire d'Atatürk est incarcéré avec une lourde sentence entre un et trois ans ».

Chaque ville de Turquie possède au moins une statue d'Atatürk. Et plusieurs lieux portent son nom, comme l'aéroport Atatürk à Istanbul. Chaque année jusqu'en 1989, le 10 novembre à 9h05, date et heure exacte de la mort de Mustafa Kemal, la vie s'arrêtait un peu en Turquie. Les drapeaux étaient mis en bernes, les restaurants et magasins fermaient. Depuis 1989, c'est la commémoration qui est à l'honneur. Et désormais, chaque 10 novembre à 9h05, ce sont les klaxons des voitures, des camions et des ferrys qui résonnent.

Aujourd'hui, vendredi 19 mai 2017, la Turquie célèbre la journée de commémoration d'Atatürk, de la jeunesse et des sports. A cette occasion, des marches ont lieu. Et quel plus bel exemple, en cette journée de fête en l'honneur des jeunes, du sport et d'Atatürk, que le défilé des fans de Besiktas ?

Evidemment, Mustafa Kemal Atatürk n'a pas été un dirigeant parfait, très peu le sont. Parmi ses multiples décisions qui ont contribué à moderniser la Turquie, certaines font polémique, notamment sa gestion de la question kurde.

C'est sa mémoire de 'chef éternel' qui est glorifiée aujourd'hui. La grande majorité des partis politiques turcs se disent d'héritage kémaliste, de même que des chefs d'Etats étrangers affirment avoir été influencés par Musta Kemal.

Image de couverture : Atatürk day, 2004

Charlyne Thiery
Co-rédactrice en chef
Master Communication Politique et Institutionnelle à Sciences Po Grenoble. Ex-Erasmus à Vilnius, amoureuse du voyage et de la Turquie.

Laisser un commentaire

L’esprit Hajde

Les Balkans, l'Europe de l'Est et l'Europe centrale ?
Un art de vivre pour certains, une escapade pour d'autres, une illusion pour beaucoup mais surtout une passion pour nous tous.

Une passion bâtie sur des lectures, des films, des voyages, quelques liqueurs, plats, regards et baisers partagés avec des autochtones.

A travers nos écrits, notre but est simplement de mettre en lumière ces peuples, des cultures et des pays proches mais finalement méconnus.

On espère que le voyage vous plaira et si vous avez envie de faire partie de l'aventure Hajde, faites-nous signe !

The Hajde spirit

Balkans, Eastern Europe, Central Europe?
A way of life for some, a short journey for other, just an illusion for many, but a passion for us, overall!

Our passion is built on readings, films, travels, a few spirits, meals, glances and kisses shared with the natives.

Throughout or writings, our goal, simply put, is to bring to light people, cultures and countries close to us, but unknown or misunderstood.

We wish you a pleasant journey. Want to join the Hajde family? You are welcome! Don't hesitate to: contact us !

Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :