Albanie 1207 km Est, regards croisés d’artistes sur la culture et l’identité albanaise contemporaine

By: Adrien Nonjon

Du 24 septembre au 2 janvier, Tirana et ses alentours s’invitent au Mucem de Marseille dans le cadre de l’exposition Albanie 1207 km Est. C’est à travers 320 mètres carrés d’installations et de peintures que les visiteurs partent à la découverte d’un pays et d’une culture balkanique peu connue, mais similaire en de nombreux points avec celle du sud de la France.

Souhaitant par le biais des arts faire vivre une identité riche et forte, marquée par plus d’un demi siècle de communisme, le Mucem choisit de donner la parole à deux générations d’artistes afin qu’ils livrent leurs représentations dans le but de poser les bases d’un dialogue, et d’un questionnement poussé sur différentes thématiques.img_3338

Invités pour l’occasion, ce ne sont pas moins de 11 plasticiens toutes générations confondues qui exposent. Ainsi, dans cette recherche constante du dialogue entre les âges et les histoires, le visiteur se retrouve plongé dans un va et vient d’oeuvres somptueuses.
Les toiles réalistes-socialistes de Zef Soshi mettant en lumière le folklore albanais, prennent place aux côtés d’oeuvres contemporaines telles que des vidéos ou des installations réalisées par de jeunes artistes ayant connu la dictature et sa chute.
img_3347Ainsi, les objets d’Edit Pulaj destinés à valoriser les traditions sont directement confrontées aux objets du quotidien, illustrant la difficile transition opérée à la fin du régime en 1991. Le spectateur est alors obligé de renoncer à la passivité de son regard pour comprendre comment les Albanais se sont réappropriés leur héritage.
Driant Zeneli à travers ses photos interactives s’intéresse à la libéralisation qui a donné lieu à un boom des logements et des styles d’architecture qui donneraient lieu à de nouvelles formes d’art brut.img_3341

Loin de dresser un portrait exhaustif de l’exposition, Albanie 1207km Est se veut extrêmement intéressante dans la mesure où elle permet de montrer les multiples liens qui existent entre les arts, le pouvoir, les images et la propagande. D’autre part, la pertinence du choix des artistes et des oeuvres nous montre qu’en dépit du traumatisme communiste, l’art reste un outil fondamental dans la transformation et la réhabilitation de la ville et des modes de vie qui en découlent, en témoignent les initiatives urbaines des années 2000 à Tirana.

header-site-albanie

Adrien Nonjon

Etudiant en Géopolitique amoureux des espaces orientaux européens et russes, Adrien Nonjon compte se spécialiser dans les questions diplomatiques et stratégiques en Europe de l’Est et Russie post-soviétique.


Laisser un commentaire

L’esprit Hajde

Les Balkans, l'Europe de l'Est et l'Europe centrale ?
Un art de vivre pour certains, une escapade pour d'autres, une illusion pour beaucoup mais surtout une passion pour nous tous.

Une passion bâtie sur des lectures, des films, des voyages, quelques liqueurs, plats, regards et baisers partagés avec des autochtones.

A travers nos écrits, notre but est simplement de mettre en lumière ces peuples, des cultures et des pays proches mais finalement méconnus.

On espère que le voyage vous plaira et si vous avez envie de faire partie de l'aventure Hajde, faites-nous signe !

The Hajde spirit

Balkans, Eastern Europe, Central Europe?
A way of life for some, a short journey for other, just an illusion for many, but a passion for us, overall!

Our passion is built on readings, films, travels, a few spirits, meals, glances and kisses shared with the natives.

Throughout or writings, our goal, simply put, is to bring to light people, cultures and countries close to us, but unknown or misunderstood.

We wish you a pleasant journey. Want to join the Hajde family? You are welcome! Don't hesitate to: contact us !

Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :