Nova Iskra, un incubateur au coeur de Belgrade

By: Thibaut Boudaud

Il y a quelques mois, nous étions à Belgrade à l’occasion du festival Resonate. Nous avons eu la chance de rencontrer Marko Radenkovic, l’un des fondateurs et directeur général de Nova Iskra. Portrait de cet incubateur, le premier espace de coworking des Balkans.

Un incubateur c’est quoi ?

Depuis quelques années, incubateur, espaces de coworking, cluster, pépinières, ou encore couveuses d’entreprises sont des mots entrés dans le langage courant de la culture créative. Ces lieux permettent à des projets culturels de se professionnaliser, entourés de spécialistes qui leur apprennent, à se développer, et augmenter leurs compétences. Lors de l’European lab 2016Cristina Farinha chercheuse et conseillère politique spécialisée dans les arts, la culture, la communication et le droit du travail disait : « il manquait de lieux pour travailler, expérimenter, tester, présenter, exposer, vendre, rencontrer, ou encore interagir ».

Nova Iskra est un espace de coworking situé à Belgrade en Serbie, mais pas seulement. Ouvert depuis le 6 décembre 2012, il s’est spécialisé dans l’accompagnement de projets autour du design, de l’architecture, du design intérieur, de la communication visuelle, et d’autres domaines connexes.

© Relja Ivanic / Tous droits réservés

© Relja Ivanic / Tous droits réservés

D’où vient Nova Iskra ?

Marko Radenkovic, l’un des fondateurs est un acteur culturel des industries créatives depuis 10 ans. Avant de penser au projet Nova Iskra, Marko a étudié le management culturel à l’Université de Belgrade, puis est devenu professeur assistant. C’est à ce moment qu’il a commencé à encadrer les projets de ses étudiants dans les domaines des arts et de la culture. En 2010, il a alors commencé à réfléchir à cette idée de créer un nouveau modèle de plateforme, afin d’aider les jeunes à se professionnaliser, et établir des connexions entre les secteurs des industries créatives et les industries de fabrication.

Lors de la création de ce lieu, l’idée était alors de répondre à plusieurs questions, dont celle du chômage, très importante en Serbie, effectivement, entre 50 et 60% des acteurs proche de l’environnement de Nova Iskra sont au chômage.

© Relja Ivanic / Tous droits réservés

© Relja Ivanic / Tous droits réservés

D’où viennent les incubés ?

Les incubés sont des free lancers, des startups, des petites entreprises ou bien des étudiants, et viennent de toute la région des Balkans. Ils sont au nombre de 45 au sein de l’espace physique, alors que la communauté Nova Iskra compte plus de 370 membres, afin de se mettre en lien, de s’entre-aider, et de répondre aux besoins particuliers des clients. Effectivement, Nova Iskra propose aussi ses services à des petites et moyennes entreprises, des acteurs du secteur public, des personnes de la société civile et à des industries de fabrication. Grâce à leur réseau, ils mettent en lien différents acteurs pour répondre à ces demandes.

Les incubés, mais aussi tous les acteurs culturels intéressés peuvent participer à des conférences, des cours, des séminaires, ou des ateliers. Des salles de conférences, des ateliers de modelage, un studio photo, des bureaux personnalisés, une cuisine ainsi qu’une bibliothèque sont à disposition des jeunes professionnels pour travailler.

© Relja Ivanic / Tous droits réservés

© Relja Ivanic / Tous droits réservés

Un modèle économique ?

La question du modèle économique se pose pour ces acteurs culturels qui vivent sans subvention. Nova Iskra est actuellement managé par 10 personnes, et a compté 22 partenaires venant du privé, contre un seul du secteur public au moment de sa création. Aujourd’hui, 30% des revenus de Nova Iskra viennent des loyers de l’espace de coworking, 50% des services de création, et 20% du programme d’éducation. Pour le futur, Nova Iskra a lancé il y a quelques mois un site internet de vente en ligne d’objets d’artisans serbes FOLKK.co et souhaite se placer sur le marché international. La structure veut aussi augmenter ses espaces afin de recevoir plus de projets, et créer un programme d’éducation autour de cours et de workshops.

Le modèle économique de ces incubateurs n’est pas encore bien précis, il n’existe d’ailleurs pas un modèle économique qui fonctionne pour tous, entre crowdfunding, mécénat, et subventions. En 2016, le « British Council » en collaboration avec 7 partenaires (6 incubateurs et un réseau), et avec le support de la Commission Européenne a lancé le projet European Creative Hubs Network. Il s’agit d’un réseau d’incubateurs culturels à travers l’Europe pour notamment penser les modèles économiques culturels de demain. Ce réseau est le fruit des recommandations qui sont nées en 2014, données par la communauté des incubateurs créatifs pendant le European Creative Hubs Forum qui a eu lieu au Portugal.
Nova Iskra et l’ECHN ont d’ailleurs invité plus de 100 Hubs du 22 au 24 septembre dernier à Belgrade lors de la conférence « How work works ».

Thibaut Boudaud

Transclasse à Sciences Po Grenoble, Master Direction de Projets Culturels. Soon to be acteur culturel, et surtout amoureux des Balkans.


Thibaut Boudaud on EmailThibaut Boudaud on FacebookThibaut Boudaud on InstagramThibaut Boudaud on LinkedinThibaut Boudaud on TwitterThibaut Boudaud on Wordpress

3 Comments

Laisser un commentaire

L’esprit Hajde

Les Balkans, l'Europe de l'Est et l'Europe centrale ?
Un art de vivre pour certains, une escapade pour d'autres, une illusion pour beaucoup mais surtout une passion pour nous tous.

Une passion bâtie sur des lectures, des films, des voyages, quelques liqueurs, plats, regards et baisers partagés avec des autochtones.

A travers nos écrits, notre but est simplement de mettre en lumière ces peuples, des cultures et des pays proches mais finalement méconnus.

On espère que le voyage vous plaira et si vous avez envie de faire partie de l'aventure Hajde, faites-nous signe !

Mentions légales

The Hajde spirit

Balkans, Eastern Europe, Central Europe?
A way of life for some, a short journey for other, just an illusion for many, but a passion for us, overall!

Our passion is built on readings, films, travels, a few spirits, meals, glances and kisses shared with the natives.

Throughout or writings, our goal, simply put, is to bring to light people, cultures and countries close to us, but unknown or misunderstood.

We wish you a pleasant journey. Want to join the Hajde family? You are welcome! Don't hesitate to: contact us !

Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :