La Pologne narrée par James Michener

By: Tristan Trasca

Plus de 700 pages. Le roman Pologne de James Michener est un pavé. Mais un pavé qui se lit quasiment d’une traite tant l’écrivain parvient à embarquer son lecteur dans cette longue épopée à travers les siècles de l’histoire polonaise.

Pour les cinéphiles, ce Pologne est sans ce qu’eut été 1900 de Bertolucci s’il avait décidé de raconter son histoire italienne avec les grandioses Robert de Niro, Gérard Depardieu et Donald Sutherland sur huit siècles et pas seulement sur une quarantaine d’années. C’est le tour de force que l’Américain James Michener a réalisé avec ce roman: créer le fil d’une histoire romancée du XIIIè siècle à 1981 en prenant la Pologne comme décor et en s’appuyant sur des sources historiques solides.

A travers les destins croisés des familles Lubonski, Bukowski (pas de lien avec Charles) et Buk, Michener dresse le portrait d’une Pologne éternelle. Il tisse le destin de ces trois familles sur plusieurs générations en utilisant une toile de fonds historique véridique. Ainsi l’on découvre le destin d’un pays longtemps balayé par des vents venus de toutes directions, qu’ils soient tatars, turcs, suédois, autrichiens, allemands ou soviétiques. Un pays qui malgré tout arrive toujours à se reconstruire après le passage d’un envahisseur. Un personnage du roman rappelle ainsi: « Un Polonais naît avec une épée dans la main droite et une brique dans la main gauche. Quand la bataille est finie, il se met à reconstruire. »

Michener dévoile un récit magistral à travers des générations de Polonais; des batailles mythiques de l’histoire de Pologne aux négociations des années 1980, des pourparlers avec Lituaniens et Ukrainiens aux folies tatares, des salons viennois aux camps de concentrations nazis. Le roman dévoile aussi peu à peu l’évolution de la structure sociale de la Pologne et les nombreux combats sociaux qui ont secoué le pays à travers les siècles. En filigrane, Pologne offre aussi un panorama de l’évolution des relations entre pays dans cette partie de l’Europe pendant huit siècles, une région qui resta toujours au centre de nombreuses convoitises.

Que l’on sache ou non quoi que ce soit de l’histoire de la Pologne, ce récit est un long périple qui ravira les curieux. On en garde une impression forte et digne de la Pologne, d’un pays qui a toujours su se relever, d’un peuple qui n’a jamais cessé de se battre et de croire en certains idéaux.

Tristan Trasca
Jamais aussi à l'aise que dans un bus ou un train. De Prishtina à Riga.
Tristan Trasca on Twitter
Tag:

Laisser un commentaire

L’esprit Hajde

Les Balkans, l'Europe de l'Est et l'Europe centrale ?
Un art de vivre pour certains, une escapade pour d'autres, une illusion pour beaucoup mais surtout une passion pour nous tous.

Une passion bâtie sur des lectures, des films, des voyages, quelques liqueurs, plats, regards et baisers partagés avec des autochtones.

A travers nos écrits, notre but est simplement de mettre en lumière ces peuples, des cultures et des pays proches mais finalement méconnus.

On espère que le voyage vous plaira et si vous avez envie de faire partie de l'aventure Hajde, faites-nous signe !

The Hajde spirit

Balkans, Eastern Europe, Central Europe?
A way of life for some, a short journey for other, just an illusion for many, but a passion for us, overall!

Our passion is built on readings, films, travels, a few spirits, meals, glances and kisses shared with the natives.

Throughout or writings, our goal, simply put, is to bring to light people, cultures and countries close to us, but unknown or misunderstood.

We wish you a pleasant journey. Want to join the Hajde family? You are welcome! Don't hesitate to: contact us !

La crème de la crème

Back to Top