La ville par les autochtones: Thessalonique par Violeta

By: Tristan Trasca

La promenade continue. Après Saranda, Voronej, Kosice, Tbilissi, Budapest, Belgrade et Pogradec, destination la Grèce ! Plus précisément Thessalonique où nous accueille Violeta. Cette jeune femme fait partie de l’équipe qui anime l’excellent site InThessaloniki.com. Violeta, la francophile, explique que « c’est le grand amour pour notre ville qui nous a donné envie de communiquer sur Thessalonique. Nous pensons que c’est une destination à ne pas manquer pour tout amoureux de voyage. » Et en effet, les arguments sont nombreux…

« Pourquoi faut-il visiter la région de Thessalonique ?

Thessalonique a une histoire incroyable qui remonte à de nombreux siècles en arrière. Elle a toujours été une ville multiculturelle, de grande importance historique, c’est l’endroit où l’Est rencontre l’Ouest. Tout amoureux d’histoire sera enchanté par la découverte des vestiges romains et byzantins à Thessalonique. De plus, c’est une ville qui peut être parcourue à pied, ce qui rend la découverte de sa vie culturelle, son histoire, sa nourriture et son incroyable vie nocturne beaucoup plus agréable !

Thessalonique est très proche de la péninsule de Chalkidiki, composée de superbes plages: la destination idéale pour l’été. Pour finir, la ville de Vergina et les tombes royales d’Aigai, qui figurent sur la liste de l’UNESCO, sont également très proches.

Family_Vacation_Halkidiki_Greece

Péninsule de Chalkidiki

Quelles sont les trois choses les plus importantes à voir ?

La Tour Blanche, le symbole de la ville, qui abrite une musé dédié à la ville et son histoire à travers les siècles. Elle se situe sur le front de mer.

L’acropole de Thessalonique et la ville haute où se situe la forteresse bâtie pendant les époques byzantine et ottomane valent aussi le détour. Une partie de la forteresse (notamment l’Eptapyrgio) reste intacte et cela vous impressionnera sans doute, laissant l’impression de voyager dans le passé.

Pour finir, les parcs de Nea Paralia (le nouveau front de mer) sont à voir, il s’agit d’un projet architectural de Nikiforidis & Cuomo qui a été plébiscité internationalement. Ces parcs ont donné une raison supplémentaire aux habitants pour aller se promener, courir, faire du vélo, prendre des photos, etc.

Quels sont les endroits que seuls les habitants connaissent ?

Le lac artificiel de Thermi et la forêt de Seih Sou sont deux superbes endroits, un peu moins connus de la plupart des touristes. Il en va de même avec le petit bateau qui amène ses passagers de la Tour Blanche aux plages de Perea.

En ce qui concerne les cafés, le café du Music Hall de Thessalonique offre une vue à couper le souffle du golfe Thermaïque, particulièrement au coucher du soleil. Il y a un café qui tourne sur lui-même au niveau supérieur de la Tour OTE avec un belle vue également. Enfin, le café au musée archéologique est remarquable.

Quel est l’endroit le plus calme pour se relaxer ?

En fait, tout le front de mer d’un côté (le port de Thessalonique à l’ouest) à l’autre (Nea Parali à l’est)… Des milliers de personnes s’y balladent chaque jour, même en hiver !

389b1419d386024814b9710bfcb9f5a1_L

Un des parcs de Nea Paralia

Où est le meilleur spot pour embrasser quelqu’un ?

Aucune surprise, je vais devoir dire l’Acropole (Eptapyrgio) et Nea Paralia encore une fois. Les deux offrent une vue unique, et l’atmosphère est vraiment superbe – il faut le vivre pour comprendre !

Un bon endroit pour goûter la cuisine traditionnelle de la région ?

Les tavernes de la ville haute et autour de la Tour Blanche servent de délicieux mets locaux – et il faut vraiment essayer le bougatsa original (cherchez le magasin à bougatsa Gannis près de la Tour Blanche). Il s’agit d’une pâtisserie de Thessalonique comme le tsoureki, une sorte de brioche (les plus célèbres étant celles de la pâtisserie Terkenlis dans le centre-ville).

Le meilleur endroit pour sortir ?

Les options sont multiples selon vos goûts: le coin de Valaoritou est plein de bars et boîtes, idéal pour danser. Ensuite, il y a le quartier de Ladadika, où vous pouvez manger et boire. A ne pas manquer, le Bit Pazar, la place Athonos et toute la ville haute où se trouvent de nombreuses tavernes et cafés.

Y a-t-il une œuvre d’art, un écrit ou un chef d’œuvre qui devrait absolument être vu, lu ou écouté en rapport avec Thessalonique ?

Le livre « Salonica, City of Ghosts » de Mark Mazower, qui a reçu de nombreux prix, est indispensable pour ceux qui veulent en savoir plus sur l’histoire de Thessalonique.

Les Parapluies est une installation d’art de l’artiste grec George Zongolopoulos, située depuis 1997 sur le nouveau front de mer de la ville. C’est devenu un symbole de la ville. Chaque touriste doit avoir une photo de cet endroit !

parapluies

Les Parapluies. Par George Zongolopoulos

Quelles sont les personnes les plus célèbres qui sont nées à Thessalonique?

Il y en a beaucoup ! Le réalisateur et scénariste de la nouvelle vague Takis Kanellopoulos, l’un des plus importants compositeurs grecs du XXe Stavros Kouyioumtzis, le poète grec Manolis Anagnostakis, l’archéologue Manolis Andronikos – connu pour sa découverte de la tombe de Philippe II, a travaillé toute sa vie à l’Université Aristote de Thessalonique -, Saint Cyril, l’un des créateurs de l’alphabet cyrillique et enfin Saint Dimitri, saint patron de la ville.

Est-ce qu’il existe une anecdote sur la ville de Thessalonique qui se transmet de génération en génération ?

Thessalonique regorge d’histoires et de mythes du fait de son histoire vieille de 23 siècles. Certaines se racontent encore aujourd’hui comme les légendes urbaines et histoires sur le Grand Feu de 1917, le massacre des citoyens en l’an 390 sous les ordres de l’empereur byzantin Théodose ou encore la période de l’occupation nazie… »

Merci Violeta et n’hésitez pas à aller faire un tour sur InThessaloniki.com pour préparer votre voyage en Grèce !

Tristan Trasca

Jamais aussi à l’aise que dans un bus ou un train. De Prishtina à Riga.


Tristan Trasca on Twitter

Laisser un commentaire

L’esprit Hajde

Les Balkans, l'Europe de l'Est et l'Europe centrale ?
Un art de vivre pour certains, une escapade pour d'autres, une illusion pour beaucoup mais surtout une passion pour nous tous.

Une passion bâtie sur des lectures, des films, des voyages, quelques liqueurs, plats, regards et baisers partagés avec des autochtones.

A travers nos écrits, notre but est simplement de mettre en lumière ces peuples, des cultures et des pays proches mais finalement méconnus.

On espère que le voyage vous plaira et si vous avez envie de faire partie de l'aventure Hajde, faites-nous signe !

Mentions légales

The Hajde spirit

Balkans, Eastern Europe, Central Europe?
A way of life for some, a short journey for other, just an illusion for many, but a passion for us, overall!

Our passion is built on readings, films, travels, a few spirits, meals, glances and kisses shared with the natives.

Throughout or writings, our goal, simply put, is to bring to light people, cultures and countries close to us, but unknown or misunderstood.

We wish you a pleasant journey. Want to join the Hajde family? You are welcome! Don't hesitate to: contact us !

Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :