Musiu, le restaurant qui réinvente l’art de vivre

By: Anouk Lederle
Musiu le restaurant qui réinvente l'art de vivre

Musiu réinvente l’art de vivre

 

« Musiu » est un restaurant de Timisoara situé à la première ceinture du centre ville (Strada Maresal Alexandru Averescu n°1B). « Musiu » est un concept original, alternatif qui fait rimer culture et gastronomie. « Musiu » revisite l’art de vivre. Allez chez « Musiu » est une expérience en soi !

Propos recueillis auprès des créateurs de « Musiu » : Alina Hambaras et Gabriel Săftulescu.

 

« Musiu » est un restaurant atypique

Il faut désirer aller chez « Musiu ». C’est un trajet ni trop long ni trop court. C’est un cheminement nécessaire pour dire son envie d’une expérience atypique, de passer une soirée autrement, entre amis, chez soi tout en étant ailleurs.

Pour entrer chez Musiu, il faut d’abord franchir une grille. C’est une étape obligée. Il n’y a pas d’enseigne, pas de panneau ! L’expression « chez Musiu » signifie être chez soi ! C’est ainsi que ceux qui fréquentent cet endroit connaissent le lieu. C’est bien plus qu’un restaurant. C’est la résidence de Musiu ! Les clients viennent car ils savent qui est « Musiu », inutile de faire de la publicité. « Musiu » préfère également que ne viennent chez lui que ceux qui en ont envie. Les autres peuvent passer leur chemin.

Musiu aime la mythologie grecque

La toison d’or

L’esprit de « Musiu », c’est un peu comme la légende de Procuste. Vous la connaissez ? Elle raconte que Procuste contraignait les voyageurs à se jeter sur un lit ; il leur coupait les membres trop grands et qui dépassaient du lit ; et étirait les pieds de ceux qui étaient trop petits. C’est pour cette raison qu’on l’appelait Procuste. Chez « Musiu », c’est adapté à votre mesure ou ça ne l’est pas ! Le « bouche à oreille » suffit à faire la renommée du lieu. Cela ne vous aura pas échappé, « Musiu » est un grand amateur de mythologie grecque. Il aime les symboles: le fil d’Ariane, la toison d’or.

C’est par le jardin qu’on entre chez « Musiu ». Juste après la grille. Le jardin est très fréquenté en été. Le jardin d’hiver, lui, doit encore subir quelques transformations. Un système de chauffage extérieur est en préparation. Pour l’instant, il y a des couvertures et des sièges colorés.

Musiu est un passionné de mythologie grecque

le fil d’Ariane

Ensuite, on pénètre dans la maison qui comporte deux espaces dont une mansarde. Il règne une atmosphère apaisante, sobre et chaleureuse. Couleurs pastel. Un décor scandinave avec des couvertures et des peaux de bêtes au sol. C’est une composition, un nuancier fait de mobilier récupéré et de mobilier de designer, de lampes toutes différentes, un plancher en bois. Des œuvres d’art accrochées aux murs.

L’ambiance vient aussi de la musique, une play liste choisie, élaborée, composée par Musiu bien sûr ! D’Edith Piaf à Ella Fitzgerald, Louis Amstrong, Mario Biondi et de musique populaire traditionnelle « lautareasca ».

Et bien sûr, « Musiu » est aussi un restaurant ! Un homme qui est passionné par les arts et la musique ne peut qu’être un gastronome ! Pensez donc ! Les « invités » (« musafiri » parole d’origine turque) de « Musiu » ne sont pas considérés comme des clients. Ils se sentent comme chez eux. « Musiu » propose un menu composé d’une vingtaine de plats de l’entrée au dessert en passant par le plat principal. Tout est préparé en cuisine. C’est pourquoi, ce n’est pas un problème d’attendre un peu pour avoir son repas puisque chacun sait que les plats sont frais, composés à la dernière minute. Et puis pour patienter, il y a également la carte des vins.

« Musiu », c’est bien plus qu’un restaurant, c’est un univers !

« Musiu », c’est un concept créateur et créatif ! Il y a toujours des éléments nouveaux, une soif de découverte ! Et comme « Musiu » est un amateur de tout ce qui est beau, il vient d’ouvrir une école de théâtre ! L’idée, c’est que « Musiu » ait sa propre troupe de théâtre !

Un nom pour le restaurant Musiu

En quête d’un nom

Il y a aussi les vernissages. Tout ce que vous voyez aux murs, c’est la collection personnelle de Musiu. Cependant Musiu ouvre également sa résidence à de jeunes artistes et même à des étudiants (Iulian Iftoddiu, Cabanenco Stanislav…). Il contribue à promouvoir et aussi à vendre des œuvres. « Musiu » est certes un « amphitryon » : un hôte qui offre un dîner suivant le vers célèbre de la pièce : « le véritable Amphitryon est l’Amphitryon où l’on dîne » mais il est aussi un « passeur ».

Et puis, le cinéma ! « Musiu » est un passionné du 7ème art ! « Musiu » propose tous les soirs, en été, même quand il pleut, un film différent sur un écran de 15m2. Une fois que le jardin d’hiver sera terminé, Musiu envisage de faire aussi son cinéma en hiver ! « Musiu » a acheté pour ses invités 8 licences différentes de façon à diffuser toute la musique et tous les films qu’ils souhaitent. C’est un cadeau qu’il offre à ses invités. Les clients ne payent pas de ticket.

« Musiu » est intemporel ! Il voyage dans le temps. Il dispose également d’un magazine en ligne. Un concept store où il vend du mobilier design et des vêtements avec des répliques de film ! www.musiu.ro

« Musiu » a un certain talent pour l’aménagement intérieur, aussi il propose ses services à qui souhaite transformer sa résidence ou un lieu spécifique pour organiser un événement.

Enfin, bien entendu « Musiu » met à disposition sa bibliothèque avec ses livres et ses revues !

« Musiu », c’est déjà une légende !

Alina Hambraras et Gabriel Gabriel Săftulescu créateurs du restaurant Musiu

Alina Hambraras et Gabriel Gabriel Săftulescu, créateurs de « Musiu »

Depuis le tout début de l’histoire de ce lieu, Alina Hambraras et Gabriel Gabriel Săftulescu ont cherché un fil rouge. Une histoire où tout serait lié. Ils ont fait un long brainstorming avec des amis. Au fur et à mesure que naissaient les propositions, ils les ont couchées sur une feuille de papier. Puis, est née l’idée d’un personnage qui pourrait combiner toutes les qualités. Un personnage qui permettrait aux clients de s’identifier. C’est ainsi qu’est né « Musiu » – Monsieur !

Ainsi que « Musiu » a son propre album de famille désormais. En tournant les pages, on peut découvrir son oncle Amedeo, sa sœur Hélène, son grand-père, toute sa famille et même les femmes qu’il a aimées comme Lolita Lempicka.

Musiu un restaurant atypique

Musiu. Déjà une légende!

En roumain, « Musiu » signifie bien plus que Monsieur. Il évoque la grandeur, une certaine forme d’aristocratie, de noblesse d’âme et de cœur.

Nous cherchions un nom qui ait du sens, qui pouvait raconter une histoire au long cours. Ainsi, nous pouvions annoncer que « Musiu » était en voyage à Paris ou qu’il revenait d’Italie. L’important, c’était continuer à tirer le fil de l’histoire tout en s’amusant.

Un personnage qui se promène, qui fume la pipe, boit du cognac, fait des calembours et passionné de poésie, d’art et de musique ! Un homme éduqué, élégant, intéressant. De l’entre deux guerres. Un homme qui porte une canne, qui abaisse son chapeau et exécute une pirouette quand il rencontre une femme. Le personnage de Musiu s’inspire beaucoup de l’esprit de Ion Luca Caragiale.

le menu du restaurant Musiu

Le menu de chez Musiu

« Musiu » est un projet commun d’Alina Hambaras et de Gabriel Săftulescu. Un projet construit à deux, un projet qui se nourrit au quotidien. Quand Alina a une idée, c’est Gabriel qui la concrétise et inversement ! Comme les posts quotidiens ou presque sur facebook Alina écrit et Gabriel illustre les textes avec ses photographies.

« Musiu » ne s’arrête jamais. Il vient encore d’avoir une nouvelle idée ! Très prochainement, il envisage la publication d’un album très spécial composé de poésies et des photographies où il faudra découvrir derrière les mots et les images les messages sybillins et reconstituer les recettes.

Bien sûr, « Musiu » fait des envieux, « Musiu » inspire. Il est admiré au point d’être copié. Récemment de pâles imitations ont vu le jour à Timisoara. Difficile cependant d’égaler le maître. En somme, c’est la rançon du succès ! Un conseil ? Ne fréquentez que chez « Musiu » !

Pour résumer « Musiu », rien de mieux que cette vidéo qui résume le concept de ce lieu génial et sans égal !

Anouk Lederle

De retour en France après un séjour de trois ans dans les Balkans, Anouk reste à l’écoute de ce qui se passe dans la région et depuis Paris. Titulaire d’un Master de Management et politiques culturelles passé à l’Université des arts de Belgrade, elle participe aujourd’hui à différents projets en tant que manager culturel.


Laisser un commentaire

L’esprit Hajde

Les Balkans, l'Europe de l'Est et l'Europe centrale ?
Un art de vivre pour certains, une escapade pour d'autres, une illusion pour beaucoup mais surtout une passion pour nous tous.

Une passion bâtie sur des lectures, des films, des voyages, quelques liqueurs, plats, regards et baisers partagés avec des autochtones.

A travers nos écrits, notre but est simplement de mettre en lumière ces peuples, des cultures et des pays proches mais finalement méconnus.

On espère que le voyage vous plaira et si vous avez envie de faire partie de l'aventure Hajde, faites-nous signe !

Mentions légales

The Hajde spirit

Balkans, Eastern Europe, Central Europe?
A way of life for some, a short journey for other, just an illusion for many, but a passion for us, overall!

Our passion is built on readings, films, travels, a few spirits, meals, glances and kisses shared with the natives.

Throughout or writings, our goal, simply put, is to bring to light people, cultures and countries close to us, but unknown or misunderstood.

We wish you a pleasant journey. Want to join the Hajde family? You are welcome! Don't hesitate to: contact us !

Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :