Constantin si Elena, plongée dans la vie d’un vieux couple roumain

By: Tristan Trasca

Un documentaire de 97 minutes sur le quotidien d’un couple d’octogénaires dans un village du judet de Neamt en Roumanie, à priori pas de quoi s’emballer. Et pourtant, le réalisateur Andrei Dascalescu a su créer un film poétique et humain, en contant tout simplement la vie de ses grands-parents.

L’écrivain roumain Lucian Blaga a un jour écrit: « Je crois que l’éternité est née au village. » Cette éternité est palpable dans Constantin şi Elena. A chaque plan. Sans doute parce que le quotidien de ce couple est constitué d’activités simples et redondantes. Elena passe le plus clair de son temps à tisser des tapis, sur le métier à tisser que son père avait offert en dot de mariage lors de son union avec Constantin 55 ans plus tôt. Ce dernier chante à l’église, se targue avec humour d’être encore très actif à la maison malgré ses 83 printemps et fait la sieste aussi de temps en temps.

Ce documentaire est le récit d’un quotidien simple mais enjoué, vécu au rythme des saisons. Elena ne se lasse jamais de déclamer un des poèmes qu’elle écrit (cette scène avec sa petite-fille et son arrière petite-fille…) et tous les deux ne cessent de chanter des balades, tantôt sur l’amour, tantôt sur le temps qui passe. La tendresse et la malice les accompagnent à chaque instant. Arrivés au crépuscule de leurs vies, les deux protagonistes sont inséparables et parfaitement ancrés dans leur quotidien. Leur plus grande crainte reste qu’Elena ne puisse pas tisser assez de tapis avant leur mort, puisque les tapis sont offerts aux convives des funérailles.

Constantin et Elena

Les deux personnages principaux

A la sortie de ce documentaire, le réalisateur Andrei Dascalescu expliquait son ambition en ces termes à Observator Cultural: « J’ai fait ce film parce que j’ai considéré que j’avais, et le spectateur aussi probablement, beaucoup de choses à apprendre de Constantin et Elena. Bien que je ne donne pas la recette de leur bonheur; en voyant leur osmose avec toutes les choses de ce monde (y compris – ou avant tout – avec la mort), nous voyons que la vie peut être différente, que l’on peut être heureux avec ce qu’on a, plutôt que d’être malheureux en constatant ce qui nous manque. Ceci fut et reste aussi mon idéal : faire en sorte que plus de personnes comprennent que solutionner ces manques ne peut être fait à travers la tristesse, la protestation ou encore la résignation. (…) Certains verront ce film et il les touchera, d’autres vont s’ennuyer à mourir. Il est probable que cela aura plus de succès à l’étranger, parce que le charme des personnages réside aussi dans l’ « exotisme » du village roumain, qui a moins d’intérêt pour nous Roumains. »

Il est vrai qu’au-delà du couple et de ses animaux, les plans de ce documentaire mettent en avant un autre personnage fondamental de cette histoire: un village roumain avec ses routes jamais goudronnées, ses toits en tôle et les alambics maison au fond du jardin. Pour ceux qui ont eu l’occasion d’en connaître de l’intérieur, vous ne serez pas dépaysés. Pour les autres, cela vous donnera sans doute envie d’aller explorer cet arrière-pays roumain si fabuleux, ici dans le judet de Neamt mais aussi en Olténie. Il est vrai que cette histoire n’aurait sans doute pu trouver meilleur environnement comme l’écrivait Lucian Blaga.

Ce documentaire est disponible sur Youtube avec des sous-titres en français.

Tristan Trasca

Jamais aussi à l’aise que dans un bus ou un train. De Prishtina à Riga.


Tristan Trasca on Twitter

Laisser un commentaire

L’esprit Hajde

Les Balkans, l'Europe de l'Est et l'Europe centrale ?
Un art de vivre pour certains, une escapade pour d'autres, une illusion pour beaucoup mais surtout une passion pour nous tous.

Une passion bâtie sur des lectures, des films, des voyages, quelques liqueurs, plats, regards et baisers partagés avec des autochtones.

A travers nos écrits, notre but est simplement de mettre en lumière ces peuples, des cultures et des pays proches mais finalement méconnus.

On espère que le voyage vous plaira et si vous avez envie de faire partie de l'aventure Hajde, faites-nous signe !

Mentions légales

The Hajde spirit

Balkans, Eastern Europe, Central Europe?
A way of life for some, a short journey for other, just an illusion for many, but a passion for us, overall!

Our passion is built on readings, films, travels, a few spirits, meals, glances and kisses shared with the natives.

Throughout or writings, our goal, simply put, is to bring to light people, cultures and countries close to us, but unknown or misunderstood.

We wish you a pleasant journey. Want to join the Hajde family? You are welcome! Don't hesitate to: contact us !

Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :